LES ACTEURS

Stanislas ROQUETTE (Thomas)

Stanislas ROQUETTE est comédien et metteur en scène.

Il compte à son actif plusieurs réalisations, dont "La machine de l’homme" (Jean Vilar et le Dom Juan de Molière), "Ode maritime" de Fernando Pessoa, "Les feux de poitrine" de Mariette Navarro, "Soulever la politique" de Denis Guénoun (à la Comédie de Genève), ou "Les Règles du savoir-vivre dans la société moderne", de Jean-Luc Lagarce (spectacle créé en Russie et en russe, avec des acteurs russes).

Comédien nominé pour la révélation théâtrale au Prix du Syndicat de la Critique 2012, il a joué sous la direction de Jacques Lassalle, Denis Guénoun, Christian Schiaretti, Roland Auzet, Gabriel Garran, Pauline Masson, Céline Schaeffer ou Gérald Garutti.

Les spectacles qu’il met en scène ou interprète ont été présentés sur de grandes scènes françaises (Chaillot, TNP, Festival d’Avignon, CDN et Scènes Nationales, Théâtre de la Madeleine). Il travaille aussi avec le réseau des Instituts Français (Chine, Russie, Etats-Unis, Algérie, Iran, Corée du Sud, Allemagne, Suisse).

Comme lecteur, il est invité à France Culture (par Marie Richeux) et France Inter (par Guillaume Gallienne). Depuis 2018, il est artiste compagnon de la Maison de la Culture d’Amiens, et artiste associé à la Maison des Arts du Léman (Thonon-les-Bains/Evian).

Marilyne FONTAINE (Jeanne)

Marilyne FONTAINE est une actrice française diplômée du Conservatoire de Montpellier (2008) et du Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris (2011).

Son premier rôle au cinéma marque une étape importante dans sa carrière : il lui est offert par Jacques Doillon dans «Un enfant de toi». Ce rôle lui permettra de remporter le prix du Meilleur Espoir de l’année au Festival International du film de Rome en 2012. Bien après sa découverte des planches à l’âge de 12 ans, Marilyne Fontaine donne en 2013 la réplique à Thierry Godard dans le rôle-titre de la pièce «Mademoiselle Julie» d’August Strindberg, mis en scène par Robin Renucci.

Elle apparaît ensuite dans le rôle de Gwendolen Fairfax dans une nouvelle adaptation de «L’importance d’être constant» d’Oscar Wilde, sous la direction de Gilbert Desveaux. Elle apparaît ensuite dans plusieurs courts-métrages («Demain le vent» de Eduardo Sosa Soria en 2016 ou encore «Villégiatures» de Frédéric Carpentier en 2017) puis en 2018 dans le long métrage de Willy Biondani, «Alèm Do Homem». C’est la même année qu’elle obtient le prix de la meilleure actrice pour son rôle dans «La nuit se lève» de Pierre Gaffié au Creative Film Festival de Toronto ainsi qu’au Colony Short Film Festival. Marilyne Fontaine tient le rôle d’Anne Prospère de Launa dans "Les Mélancolies de Sade" de Guy Marignane, sorti en janvier 2020. Elle vient d'être désignée comme une des 8 comédiennes de la session 2020 de «Emergence».

Nine de MONTAL (La responsable du copyright)

Après une formation à l'ENSATT (1994) et au CNSAD (1997) dans les classes de Philippe Adrien et Stuart Seide, Nine de Montal multiplie les rôles sur les planches : elle joue ainsi sous la direction de Mathieu Mevel, Maurice Attias, Didier Bezace, Bernard Sobel...

Un peu plus tard, elle devient Comédienne permanente au Centre National Dramatique de Sartrouville. Elle participe au festival Odyssée en Yvelines et à une tournée asiatique avec "Train de nuit dans la Voie lactée". 
A la fin de ce voyage artistique, elle fonde la Compagnie Les Echappés Vifs, associée au théâtre de Vire.

Nine de Montal met également sa riche expérience scénique au service de séries télévisées (Avocats et Associés, Madame le Proviseur...) et de courts métrages (Confusion de Simon Thomas, Apocalypse Notes de Pierre Gaffié) et partage sa passion en animant des formations (enseignement à Science Po Paris, Atelier et résidence en collège et lycée à Vire et dans le Calvados, professeure à L’Ecole du Jeu de 2017 à 2019).

Alicia CRECQ (Une secrétaire du copyright)

Alicia se tourne très jeune vers différentes formes d’expression (théâtre, danse, chant). Après un cursus universitaire autour du spectacle vivant et divers ateliers /stages de théâtre et de danse. Elle intègre l'école professionnelle de l'acteur et des arts de la scène, la Cie Maritime (Montpellier).

Depuis, elle travaille avec différents théâtres et compagnies...

Récemment elle se tourne vers l'audiovisuel en participant à des courts-métrages et prête sa voix pour des animés et jeux vidéos.

Olivier SALON (Le musicologue)

Olivier Salon est Docteur en mathématiques. Il a fait de la recherche et a enseigné. Mais ceci se passait en des temps très anciens. 

Membre de l’Oulipo depuis 2000, il écrit avec Jacques Roubaud Sardinosaures & Cie. Puis Les Gens de légende, au Castor Astral ; la biographie de François Le Lionnais (penseur-fondateur de l’Oulipo) au Nouvel Attila en 2016 ; Histoire de l’art et d’en rire et Carambolages avec le peintre Philippe Mouchès chez Cambourakis. 

Il participe au film documentaire de Jean-Claude Guidicelli sur l’Oulipo : L’Oulipo mode d’emploi, en 2010 ; et écrit et tourne (ainsi que d’autres oulipiens) des films très courts réalisés par Odile Fillion : c’est le DVD L’Oulipo court les rues de Paris, en 2012.

Il est l’un des papous des Papous dans la tête de Bertrand Jérôme et Françoise Treussard en 2001 et 2002.

Il ne peut résister, quand il voit un sommet dépasser du paysage, à monter dessus : c’est ainsi qu’il publie en 2014 Trilogie des cimes aux Éditions Transboréal. 

Devenu comédien par la force des choses, il joue dans Pièces détachées, montage de textes oulipiens. Puis dans L’Augmentation, de Georges Perec. Il écrit et crée en 2012 avec son complice Martin Granger Conférence en forme de poire, spectacle sur Erik Satie. Il est également auteur et comédien dans Chant’Oulipo, créé en 2013 et Oulipolisson !, depuis 2016.